PHILIPPINES 2015

Pour ce cinquième voyage vers les Philippines – toujours en sac à dos de 7 kgs chacun- , nous avons choisi de voler sur CATHAY PACIFIC, via HONG KONG, 625€ le billet AR. Cette compagnie a excellente réputation, mais en final les prestations ne sont pas  supérieures, la nourriture est même assez quelconque. Le grand intérêt, une durée de vol très courte: 15h 45 à l’aller, 17h 55 de vol au retour ( pour le retour départ et arrivée dans la même journée ) ce qui est confortable pour ceux qui sont à la recherche de liaisons rapides. Nous gardons toujours un petit faible pour la compagnie EMIRATES; pour le moment…

une vue de la Chine, aéroport de Hong Kong au petit matin

une vue de la Chine, aéroport de Hong Kong au petit matin

Quand nous posons le pied sur MANILLE ce 16 janvier, nous sommes passablement brisés par la perte brutale d’un être cher quelques jours avant le départ ainsi que par les attentats qui ont touché la capitale et CHARLIE HEBDO; au bagage, nous attendons notre unique sac à dos , devant nous un philippin se retournait fréquemment en nous regardant, trémoussant et souriant. Finalement, n’en pouvant plus, il nous lache:  » Bonjour… vous êtes français ? « . Hé oui, nous sommes français. Il ajoute: « Bienvenue aux Philippines… ». Et là, il nous explique du mieux qu’il peut que il adore la langue française, qu’il cherchait à progresser; il arrivait juste de Las VEGAS où il était croupier et nous disait qu’il y avait beaucoup de français là bas et qu’il lui fallait s’améliorer. Nous lui disons:  » tu te débrouilles bien déja ». Il ajoute:  » je vais vous montrer quelque chose « ; et là, il plonge la main dans son backpack et en sort un cahier qu’il feuillette puis nous montre la fameuse affiche noir et blanc JE SUIS CHARLIE; il dit encore: « Moi aussi je suis Charlie, à Las Vegas j’ai participé à toutes les manifs…il y avait du monde « . Nous étions éberlués. A ce moment-là, j’ ai pensé que le séjour commençait fort. Les rencontres en voyage nous étonneront toujours.

Lire la suite

BIEN PREPARER SON VOYAGE aux PHILIPPINES

AVANT- PROPOS

Constatant que sur les forums  de voyage pour les PHILIPPINES les questions posées étaient souvent les mêmes, j’ai eu l’ idée de créer  cet article qui regroupe les principaux sujets abordés, où vous pourrez trouver les renseignements que vous souhaitez… enfin je l’espère.

Mise en garde. Les renseignements que vous trouverez ici peuvent être sujets à modification une fois sur place car les choses changent vite sur l’ Archipel: le temps qui passe, un typhon destructeur, un hôtelier qui fait des mauvaises affaires, un navire tombé en panne…etc, et les renseignements s’ en trouvent vite modifiés. Aussi vous ne m’ en voudrez pas , de ce fait un bon conseil:  sur place, vérifiez deux fois plutôt qu’une vos informations car les horaires, les liaisons maritimes par exemple varient aisément. Mon mode de voyage aux Philippines ( en couple d’ un age certain et sac-à-dos avec moyen de transport local) peut aussi modifier ma vision du pays, chacun rectifiera alors suivant ses penchants.

J’ ajoute pour finir que nous avons au cours de quatre séjours adoré ce pays et ses habitants.

Bienvenue – mabuhay en Tagalog-  aux Philippines, le pays du sourire

 
Lire la suite

PHILIPPINES 2014 : PALAWAN, CAMIGUIN, BANTAYAN et NEGROS

Quatrième voyage pour les Philippines. Vol sur Etihad, sans problème, sauf une grosse odeur de fosse septique dans la cabine arrière au cours du vol Abu Dhabi-Manille. Prix du vol: 608€/personne. Atterrissage en pleine nuit vers 22 h 30; première nuit au Tune Hotel Makati. Après une bonne nuit, nous serons d’attaque pour un mois de pérégrination.

Tune hotel Makati, central, propre et silencieux

Tune hotel Makati, central, propre et silencieux.

 

Le 21/01/2014 – 15 heures – Nous atterrissons à Puerto Princessa, PALAWAN,  nommé encore  »the last frontier »; depuis quelques temps, tout l’archipel est sous une énorme masse nuageuse, c’est encore le cas  aujourd’hui.

Nous avons failli louper notre vol au départ de Manille à cause du trafic et d’une erreur de terminal: une heure pour joindre l’aéroport distant de 9 kms ( 12 minutes seulement quand la circulation est excellente ).

Nous cherchons à joindre rapidement Port Barton, un coin au calme, soit 150kms en bus  tout terrain et 4h 30 de route; une heure pour faire les 22 derniers kms par une piste quelque peu cahotique. Mais pour le bus de PBarton, un seul départ vers 9 h du matin: ça sera donc pour demain. Pour le moment on se pose au House of Rose resort, un peu à l’écart nuitée à 1000 php; on récupère, on se promène jusqu’à la plage voisine, la dénommée Pristine Beach.

Lire la suite

MON JURASSIQUE PARC

Il y a peu, un ami m’a dit:  »tu devrais écrire un blog sur le Jura »; j’ai hésité un peu et voilà je me suis lancé.

C’est  le JURA?

Un jour, quelqu’un m’ interpelle ainsi:  »c’est où le jura? Le jura, c’est les Vosges? » Et non, ce n’est pas les Vosges, mais c’est bien dans l’est. Ensuite, cela dépend de quoi on parle. Parlons du massif montagneux du JURA; au lycée, le professeur nous enseignait, je m’en rappelle:  »au sud , le jura se termine à la dent du chat ». La Dent du  Chat!!! hé oui petit sommet dominant le lac du Bourget, en Savoie,  proche des Préalpes …

452px-Geologie_massif_du_Jura.svg

la haute chaîne en bleu clair, image source Juraastro: juraastro.wordpress.com

Le  massif du JURA revêt la forme d’un croissant de 350 kms de long environ ; il est admis qu’il prend naissance par deux plis distincts au plateau du Grand-Ratz au  nord de Voreppe, vers Grenoble et à la chaîne de l’Epine et Dent du Chat au sud de Chambery. La chaîne jurassienne s’oriente au départ vers N-NE puis progressivement vire vers le nord et l’est, et finit  franchement dans le sens ouest-est dans le canton de Zurich en Suisse. Ce massif est donc franco-suisse, encore quelque chose que nous partageons avec nos voisins; il atteint une quarantaine de kms en largeur au niveau de GENEVE et fait 70 kms de large vers Besançon. Il culmine au fameux sommet du Crêt de la Neige (1719-1720 m) suivi de près par le non-moins fameux Reculet (même altitude) dans le département de l’Ain, les hauteurs de ces sommets étant régulièrement  corrigés à la hausse…drôle.

Lire la suite

Le LOT en quelques jours: cela vous tente…

Il s’agit en fait du Lot nord autour de la vallée de la Dordogne sur 3-4 jours.

1er jour: rando et casse-croute. Laisser la voiture à Siran au dessus de la cascade, puis départ en milieu de matinée depuis Siran en direction du gouffre de Padirac par chemin fléché en jaune (5 kms).

gouffre de Padirac

la queue au gouffre de Padirac: qui a dit que les français etaient moroses?

La queue devant la billeterie nous a dissuadés de visiter le gouffre; au gouffre prendre direction Loubressac pour amorcer le retour (6kms); sur Loubressac, profiter de la vue sur la vallée de la Dordogne, le château de Castelnau etc; visiter le beau village de France ( belles demeures) avant de continuer vers Autoire.

Loubressac

Loubressac

Loubressac encore

Loubressac encore

la descente vers le village d’Autoire est pentue et un peu difficile; à Autoire, visiter le très beau village, nombreuses belles demeures – manoirs, gentilhommières et autres pigeonniers quercynois – dont le château de Limargue et celui de Busqueilles; admirer les falaises du cirque creusé par la Bave. Découvrir le logis Auberge de la Fontaine et les vins choisis par Aveline Blanchard.

toitures à Autoire

toitures à Autoire

puis reprendre le chemin vers Siran en longeant à mi-falaises le cirque d’Autoire. A Siran, profiter du belvédère pour jeter un oeil sur la cascade de 33 mètres. Possibilité de descendre au pont pour admirer la chute de plus près.

Lire la suite

Si tu vas à Rio: Mars 2013

Le voyage avait mal commencé: le taxi commandé pour 5h 15 du mat n’a pas respecté le RV; nous avons du tomber sur l’ andouille du coin. Il a fallu réveiller la famille pour nous conduire à l’aéroport, enfin nous serons à l’heure.

Correspondance à Porto, puis grand départ pour Rio à 11 h, par A330 de la TAP, arrivée à la fin du jour 18h 25, soit 11h 30 de vol. L’avion n’était pas rempli. 31 degrés quand nous posons les pieds sur le sol de la 6eme puissance mondiale.

Nous faisons connaissance avec notre logement au 54, rue Bolivar sur Copacabana, à deux pas de la plage. Quartier animé donc bruyant, circulation et bars. En soirée, repas en famille sur l’avenue Atlantica face à la mer.  »Bienvenue à Rio la ville où l’on vit derrière les barreaux » me souhaite une connaissance.

au pied de notre immeuble,notre marchand ambulant: mangue, papaye, banane...

au pied de notre immeuble,notre marchand ambulant et sympa: mangue, papaye, banane…

les barreaux de Rio

les barreaux de Rio

Lire la suite

ANDALOUSIE en Hiver

On se pose souvent la question: l’hiver est-il un bon moment pour séjourner en ANDALOUSIE ?

En effet, la saison ne s’y prête pas vraiment, les journées sont courtes et les températures parfois fraîches. Vous pourrez vous en faire une idée après avoir lu ce blog.

Notre itinéraire – sur 2 semaines en janvier 2013 – évitera les grands sites (Grenade, Cordoue, Seville..etc) les incontournables, comme disent les voyageurs professionnels, puisque nous les connaissons déja. L’itinéraire n’est pas arrêté et se fera à l’instinct. Pour cela, nous passerons aussi par VALENCE, MURCIE, ELCHE, ALICANTE etc.

Avertissement: ce compte-rendu est rédigé avant tout pour notre famille,  nos amis mais aussi des visiteurs-voyageurs qui sont en quète d’informations pour élaborer un périple, donc on y trouvera quelques information pratiques, des tarifs etc

Car ce blog comptabilise à ce jour plus de 16000 visites, sans faire de pub et de tous les pays dont en premier lieu : la France, le Canada, les Philippines , la Belgique largement devant le Maroc, USA, Suisse… puis Algerie, Tunisie..etc.. Depuis 2013, le classement a changé quelque peu: France, Belgique, Espagne ( qui apparait depuis la rédaction de l’ article andalou ), Suisse, USA, Philippines, Canada devant Maroc, Allemagne et Algérie

JEUDI 10/01/2013

Nous passons la frontière vers 14h, grand soleil, par l’autoroute direction PENISCOLA. L’autoroute est superbement entretenue, peu de circulation. Nous quittons l’autoroute au niveau de Tortosa pour la nationale 340; nous y trouvons plus de camions et certaines villes comme Vinaros sont difficiles à traverser. Sur le bord de route, nous serons étonnés par les nombreux magasins et ateliers fermés; et par de grandes stations à essence désertes.

Nous atteignons PENISCOLA vers 18h à la nuit tombée avec 14 degrés.

Direction l’office de tourisme, sur la plage: accueil sympathique et efficace; la dame parle un français remarquable et sans accent. Je lui dit:  » vous avez travaillé en France?  ». Elle répond :  » non, en Suisse, du coté de Lausanne et à Locles dans le Jura suisse ». On lui dit qu’on connait bien la région; étonnant, non? El mundo esta  muy pequeño. Beaucoup d’établissements, hotels, restaurants et bars  sont fermés en raison de la saison. Grace  aux conseils de cette dame, nous nous dirigeons vers la citadelle à la CASA JUANITA.

Chez JUANITA, la CASA est fermée, nous appuyons sur la sonnette:  » Quisiera un habitacion ? »  dira l’interphone – si . Juanita nous ouvrira la porte, nous donnera les clés de la chambre ( propre, fonctionnelle avec vue sur la plage) et de l’immeuble pour 30e sans petit dej, payable de suite. Nous ne reverrons plus la proprio, nous laisserons juste les clés sur la porte avant le départ. Voila comment se passe une location en plein hiver.

Diner au restaurant au pied de la citadelle; petit piège que nous avions oublié: le prix du menu est souvent indiqué hors taxes ( IVA à 10%) et le pain non compris. Donc la facturation finale peut etre différente du prix estimé si on n’est pas vigilant, 2 euros pour le pain par ex.

Spécialités locales: langoustines, bocavantes…

Lire la suite

DERNIERE SEMAINE: REPOS SUR TALIPANAN

Pour la dernière semaine, nous avions projeté d’aller sur l’ile de Marinduque. Mais au moment du départ, apres une mauvaise nuit due à la rhino-pharyngite-laryngite…je n’ai pas eu le courage de prendre la route pour 7h encore vers cette ile assez éloignée. Nous partirons donc pour Puerto Galera, déja visité mais avantageusement accessible en 3-4h.

Nous résiderons au Mountain Beach resort dans un quartier que nous aimons bien, les dernières plages vers l’ouest: Tamaraw, Aninuan et Talipanan beachs. Nous ne changerons plus de lieu. Directement sur la plage, avec le soleil et la brise de mer. A peu près seuls; nous tenterons d’engager la conversation avec nos voisins hollandais, très britishs mais sans grand succès.

plage de White Beach et haut loin Talipanan

Dès le premier soir, nous fonçerons chez Lucas manger une pizza: il a la réputation d’etre la meilleure pizzéria de toutes les Phils; nous adorons la cuisine de Lucas, rarement déçus. Les jours s’écouleront doucement: repos, plage, baignade, promenade, lecture…A cette occasion la lecture du roman  »Le club des incorrigibles optimistes »  de  Jean Michel GUENASSIA sera un vrai régal. Je vous le recommande.

notre coin petit dej au Mountain Beach resort

Nous ferons quelques belles promenades le long de la plage et quelques découvertes comme le TRIBAL HILLS  resort sur Aninuan, récemment construit et dominant les plages, ainsi que El GALLEON BEACH resort sur la plage de Small la Laguna, de belle facture, à partir de 2200p la nuitée. Prendre un pot au BADLAZ, directement sur le port de P Galera, une consommation ou un plat au Puerto Galera Yacht Club peuvent se réveler des moments agréables.

vue du Tribal Hills resort

Lire la suite

LA CORDILLERE ET MOUNTAIN PROVINCE/LUZON: on n’ira pas.

Le 17/02: départ pour le nord vers la cordillère et les rizières en terrasses, une des merveilles du monde; nous espérons un temps propice.

Nous avons loué une voiture pour une semaine et quitterons Manille  le 17/02 à 6h du mat pour Baguio; circulation un peu difficile dans la première 1/2h; le temps annoncé est désastreux pour la saison: couvert avec pluie pour plusieurs jours. La voiture est une Toyota  Vios 1,3l de 2007 avec 80000kms, bien entretenue, aux vitres extra-fumées comme ça se fait aux Phils, de ce fait nous avons eu du mal à nous y habituer : Christine a dit qu’elle avait l’impression d’etre dans un cercueil et moi j’avais l’impression de conduire dans la nuit, au début je conduisais vitres ouvertes pour y voir clair.

Nous mettrons malgré tout 6h30 pour atteindre Baguio, à 250kms. Baguio, 300000hab et plus, 1490m d’altitude, température fraiche, activité débordante; à Baguio toutes les rues sont en pente, on ne connait pas le plat, il faut savoir démarrer en cote sinon on ne vient pas ici. Par ailleurs que vient-on chercher dans la ville des 1000 collines? Ville de villégiature, on vient y chercher la fraicheur; elle est réputée pour ses fruits variés, fraises, framboises, myrtilles,raisins, oranges..etc..son chocolat,son mountain coffee… ses fleurs et l’artisanat des peuplades des montagnes: tissus, travail du bois, du raphia..etc. Faire le marché couvert de Baguio vaut vraiment le coup. On achetera aussi un parapluie car la pluie est toujours là.

BAGUIO et les pins de Benguet

Lire la suite

INTERMEDE THAILANDAIS

Pourquoi la Thailande? Ce 4/02, nos visas pour 59 jrs expirent: 2 solutions se présentent, soit le renouveler pour 7500p multiplié par 2, soit sortir du territoire des Phils et revenir peu de temps apres pour repartir pour 3 semaines sans visa Philippin. Nous choisirons donc la 2eme solution, nous ne donnerons pas 270euros à l’état philippin  et en rajoutant un peu nous prendrons deux billets pour la Thailande. Donc, départ ce jour à 21h 35, arrivée à Bangkok 3h après; retour vers Manille le 14/02 au petit matin. Au progamme: Bangkok 3-4 jrs  puis retrouver Guillaume et Amor qui seront dans le sud vers Phuket….A suivre.

Nous arriverons à notre guesthouse en pleine nuit, 3h du mat: mauvaise nouvelle, par méprise, notre chambre a été attribuée à d’autres touristes et tout est complet dans le quartier. Il nous faut nous résoudre à prendre un tuk-tuk (tricycle thai dont les chauffeurs sont assez gangsters) qui nous conduira à khao San road, le quartier des backpackers, encore tres animé et bruyant à cette heure, trop bruyant pour nous. Nous partirons à travers les rues un peu plus loin jusqu’à dénicher une piece + salle de bain au calme: dans quelques heures nous retrouverons notre chambre au  Tavee guesthouse dans le quartier de Thewet et là nous avons adoré le coin.

La ruelle du Tavee GH entre 2 marchands ambulants et un mecano

Bon, la Thailande c’est pas les Phils; c’est blindé de monde comme dirait Christ qui parle comme les jeunes; on est cerné de toute part par des touristes, jeunes et agés et meme des tout petits  qui trainent tard dans les rues avec leurs parents; on entend toutes les langues, beaucoup de gens des pays de l’est qui se mettent à voyager. Ça fait une faune invraisemblable et bigarrée , routards, babacools, rastas, tatoués et percings à volonté  …etc ; on peut meme trouver des routards-rastas-tatoués, mélange des genres !!!

Lire la suite