RETOUR SUR NOTRE SEJOUR A MANILLE

Le 06/02: dimanche, nous déposons nos amis á l’aeroport NAIA, avion á 17h30. Notre séjour va se poursuivre en duo pour 1 mois encore. Les jours suivants seront consacrés á du schopping au Mall of Asia, une des +grandes surfaces commerciales du monde: quelques achats,une carte des philippines, masque de plongée, cartes postales… courses au marché aux fruits de Libertad, visite au barber pour une haircut.

cuisine japonaise restaurant à Manille

cuisine japonaise restaurant à Manille

Le 8/02, c’est l’anniversaire de Guillaume, 35 ans deja; les enfants nous invitent au resto japonais pour feter ca: ç’est superbe mais, comme souvent tres copieux, car Amor veut que cela soit parfait. Guillaume est tres en forme, bavard, intéressant, transformé; il parait heureux, ils paraissent heureux , c’est

anniversaire de guillaume

important pour nous. Tous 2 ont des attentions, pour nous qui prenons de l’age- il faut l’avouer, des attentions- je disais- tres agréables …. L’envie de bouger nous reprend: départ demain pour l’archipel des Visayas, un peu plus vers le sud. Amor voudrait nous garder plus lgtemps…

Tout n’est pas rose aux Phils, pays du sourire, beaucoup de problemes en fait: une natalité importante, donc des grandes familles de 7-10 enfants, difficiles á élever et nourrir; peu de travail, beaucoup de petits jobs avec petit revenu. Comme d’habitude, se rajoutent les problemes des grdes villes: pollution, poussiere, chaleur, nuisance du bruit et de la circulation intense; population quittant les campagnes pour la ville et se retrouvant á la rue ou ds les bidonvilles insalubres et la prostitution concomittente; nous n’avons pas été plus éprouvés que cela par la prostitution: l’état semble avoir pris la décision de proteger ses enfants, par contre il existe qques quartiers chauds avec de nbreux bars á filles attirants des expatriés á l’allure fatiguée par la boisson consommée régulierement, ou des occidentaux fraichement débarqués et encore blanchots avec un profil svent identique: corpulent, ventru, sanguin, quelques heures de vol, genre gros boeufs… ( que les gros boeufs me pardonnent!!!) .Appréciation tout á fait personnelle.

Il n’est pas rare de voir des familles entieres vivre, manger, se laver sur le trottoir…il n’est pas rare de voir des jeunes enfants abandonnés á leur sort dans les rues et se livrer á la mendicité, au vol et á la récupération ds les poubelles….Il n’est pas rare de voir dans le riche et moderne quartier des affaires de Makati, la richesse sans mesure cotoyée les odeurs nauséabondes des caniveaux et la misere totale. En fait rien de nouveau sous le soleil…Les Philippines=100 M de sujets, Manille=11 M de citoyens; la moindre capitale de province atteint les 500.000 hab. Ds les zones touristiques, on peut retrouver la mendicité, le vol et la prostitution: normal, l’un attire l’autre. Les campagnes et villages sont tres calmes…C’ était la séquence sérieuse!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *