LINGAYEN: ONE HUNDRED ISLANDS

100 ILES ET PLUS

MONSIEUR MARTIN ZOLLER, JE SUPPOSE ??

Nous arrivons sur le golfe de Lingayen, directement à Lucap, petite ville et point de départ des bateaux vers les iles; nous nous faisons déposer chez Maxine ( succursale d’un restaurant  parisien tres connu), resto sympa construit sur la mer et ventilé pour prendre une boisson fraiche; á la table voisine se restaure un couple mixte: je regarde l’homme qui ne me semble pas inconnu;  je le regarde plusieurs fois, mais j’ai des doutes…

Une fois reposés, il nous faut trouver une chambre. Nous croisons de nouveau notre homme; il parle avec la receptionniste avec un fort accent suisse et le doute n’est plus permis; je m’approche :  » etes vous Martin de Botolan »?- je lui dis.  »Oui, on se connait? »répond-il. Nous lui avions rendu visite 9 mois auparavant dans son zoo de Botolan.  » venez prendre un café, nous bavarderons un peu.. » Martin et sa femme revenaient d’une petite virée en moto á l’occasion d’une réunion entre residents suisses sur Angeles. Apres quelques échanges de bons tuyaux, il ajouta:  »the world is small » . C’est vrai.   »N ‘oubliez pas de vous arretter á la maison si vous repasser par là » ajouta t-il avec son énorme accent suisse-allemand.

Lucap est une petite ville, rien d’extraordinaire: la premiere nuit chez l’habitant, pas terrible , une expérience; pour la nuit suivante, on trouvera une petite chambre sympa, propre dans un hotel ne payant pas de mine, de là on dominera tout le port en compagnie d’un japonais tres discret.

notre boatman Bong…James Bong..!!

sirene

Demain, départ pour BALER sur la cote est de Luzon.

2 réflexions sur “LINGAYEN: ONE HUNDRED ISLANDS

  1. Bonne année à vous deux, profitez bien du soleil et de la mer. Nous sommes sous la pluie à Villevieux avec Jacky et Elisabeth et pensons à vous en buvant du vin du Jura.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *