NOUVEL AN A BUENA VISTA TABLAS ISLAND

vue globale de PUERTO GALERA sur Mindoro

Nous repartons vers le sud pour une longue virée d’un mois: premiere étape chez Lucas, plage de Talipanan à Puerto Galera; Lucas, déja connu pour ses pizzas et son restaurant propose maintenant quelques chambres simples directement sur la plage, ce qui nous convient. En général, nous recherchons un hébergement basique, bon marché entre 500 et 1000pesos (9-18euros), propre,calme, avec douche eau froide, un espace commun genre terrasse ou salon, pas trop surpeuplé  et si ça donne sur la plage cela ne gache rien.L’ambiance generale, ici,  est bon enfant, cosmopolite; nous sommes entre noel et le nouvel an, c’est encore les vacances, il y a un peu de monde; la cuisine sent bon, le restaurant tourne bien et attire du monde.

Talipanan beach, chez Lucas: le resto à drte, notre chambre dans le batiment gauche

Là, nous louerons une moto pour nous promener dans le quartier et nous pousserons jusqu’aux Tamaraw falls les plus belles cascades du coin. Demain, départ pour Roxas oú nous esperons attraper la bangka pour Odiongan (Tablas island) autour des 10h; cela risque d’etre juste.

PUERTO GALERA-ROXAS

Lever de bonne heure, petit dej sur le pouce.Nous demandons la note pour les nuitées, les repas et la moto; et là, douce suprise, une facture pur miel comme on les aime ;encore mieux, Lucas et sa femme partent au marché et nous proposent de nous deposer au départ des vans à l’écart de la ville. A 6h3o, nous attraperons ainsi le premier van pour Calapan en compagnie d’un jeune couple quebécois-thai, frais arrivés. 6h 30 et la chance nous sourit . Une cinquantaine de km sur une route toute neuve mais deja abimée par la pluie et les glissements de terrain, que nous avalerons en une heure, la chance continue.

glissement de terrain sur la route de calapan

A Calapan, il nous faut changer d’engin et emprunter le van  » express y derecho » pour Roxas à 120 kms environ (derecho en tagalog signifie direct). C’est à partir de cet instant que la chance nous quittera….Il s’avérera que le van express et direct n’en portait que le nom: il faisait des arrets incéssants, des détours pour charger les passagers; le véhicule était bondé, jusqu’à 20 passagers parfois, plus les bagages. De plus, la route deja en travaux en fevrier 2011, l’était encore et le temps s’écoulait désespérement…Pour finir, notre engin rendra l’ame sur le bord de la route et il nous faudra  en interpeller un autre, toujours aussi bondé . En arrivant à 11h, nous aurons largement loupé notre navire; nous prendrons maintenant celui de demain. En attendant , il nous faut trouver un endroit où passer l’apres-midi et la nuit; l’embarcadère de Dangay, c’est un sacré joyeux port de mer, si jamais tu croises une corde… tu te pends. Enfin, on finira par trouver une chambre tres modeste avec une petite terrasse aérée, pas loin de la mer et éloignée quelque peu du bruit car nous sommes cernés par les karaoké.

le Melco bar

Dans l’apres-midi, nous nous baignerons en compagnie d’un petit groupe de joyeux et jeunes ados du village voisin; puis nous visiterons nos amies ADS et NINA du Melco bar, rencontrées quelques mois auparavant.

Demain, c’est la Saint Sylvestre et nous avons réservé au Buena Vista resort sur l’ile de Tablas. Cela va etre la surprise: peut etre que le champagne va couler à flot!!!

ROXAS/MINDORO-FERROL/TABLAS

Ce matin, grasse matinée: il fait beau et l’embarcadère est à un petit km; nous nous y presentons vers 9h en repérage: pas trop de monde ni bagage ni marchandise; la mer semble houleuse modérément. Nous ferons la traversée en compagnie de 2 français qui cherchent à faire de la plongée; comme d’hab les philippins seront tous couchés à somnoler ou à vomir.

Nous sommes en contact fréquent avec Marzia, la proprio du B Vista; elle suit notre progression: ici, la chambre est à 1200, au dessus des tarifs que nous recherchons, mais au diable l’avarice et les variqueux puisque c’est la saint sylvestre. Marzia nous texte que le menu de réveillon est à 1500p par tete soit 54e pour 2, ( nous mangeons fréquemment pour 100-200p/pers parfois plus, parfois moins ) et nous demande si cela nous intéresse…Nous sommes un peu surpris du prix car que peut-on manger d’exceptionnel á Ferrol, le bout du monde, ravitaillé par les cormorans? Nous nous prenons à rever: de la langouste peut etre, des huitres de mangrove, des pétoncles locales-on en a vu-,du foie gras à la truffe blanche du piemont, de la dinde locale aux épices d’asie, du gorgonzola, un tiramisu par ex… le tout arrosé de grands vins italiens blancs et rouges, ceci entouré d’italiens poussant la chansonnette!!! C’est un peu cher pour notre budget mais soyons fous, vivons intensément, cassons la tire-lire, nous acceptons car… c’est nouvel an malgré tout. Il faut marquer le coup.

notre bungalow face á la mer au Buena Vista

Le  » Glory Thunder  », notre bateau, arrivera à bon port vers 13h à Porcnoy pier, ville de Odiongan; un tricycle plus tard, nous croiserons un jeepney en partance pour Ferrol car c’est là que nous devons nous rendre . Notre vehicule est plein de gens chargés de courses pour la fin de l’année dont pas mal de pétards et fusées; c’est la tradition ici et tous les marchands en vendent. Le jeepney finira sa course en pleine nature, plus que nous à bord; il nous faut joindre Buena Vista par nos propres moyens, mais pas le moindre bike ni tricycle à l’horizon. Alors le chauffeur nous proposa de nous conduire jusqu’à B Vista moyennant un supplément , le  » special trip » ( le special trip est assez redoutable car il multiplie la course par 2 ou 3 voire 4, souvent proposé aux étrangers c’est de bonne guerre) soit 60p (1euro) de supplement par tete, ce que nous accepterons rapidement car tout à fait raisonnable.

coté cuisine

C’est ainsi que nous serons déposés juste devant notre hébergement, absolument pas signalé d’ailleurs: la jolie et blonde Alice,la  grande fille de la maison, nous accueillera … en Français.

LE REVEILLON

Apres une baignade rapide, nous prenons possession des lieux: trois bungalows sympa dont deux sont occupes par les proprios…; nous serons toujours etonnes par le fonctionnement aux philippines, en fait nous sommes les seuls hotes. Le repas sera servi a 19h30 spécialement pour nous et 2 voisins italiens, charmants par ailleurs et parlant le francais appris a l’ ecole. Nous vous laissons prendre connaissance du menu sur la photo.

menu spécial réveillon

En aperitif, jus de coco servi avec pizza maison, puis  grosse assiette de spagettis aux fruits de mer, suivi d’ un enorme poisson cuit a la braise que l’ on a attaque a la hache tant il etait ferme et pas fameux non plus ce  »ilac », puis tranches de thon frits, a volonte mais nous n’ avions plus trop faim, enfin grand plat de calamars en sauce servis avec ses petites pommes de terre sautees que nous gouterons du bout des levres, pour digerer surement un sorbet a la mandarine locale, suivi des desserts: shake a la mangue-banane et sa crepe au chocolat. Etonnant, non? et peu equilibre. Je sens que vous riez…pas d’ exces de boisson, juste de l’eau. Riez encore plus.

En resume, la compagnie etait agreable et a 10h, bonne annee et tout le monde au lit! Le comble, le lendemain nous découvrirons la basse-cour de nos italiens dont 4 magnifiques dindes…

Nous resterons la quelques jours, temps magnifique: promenade en barque sur les plages voisines; nous en trouverons une, jolie comme tout, pour construire une maison au bord de l’eau. Location de moto  pour nous rendre a Ondiongan saluer la famille de notre belle-fille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *