VERS LE SUD: BANTAYAN ISLAND

Nous aurons beau faire, malgré des changements réussis, nous n’arriverons pas être performants: partis à 6 h de Carabao, nous atteindrons Escalante, sur l’ ile de Negros à plus de 19 h et dormirons en ville. Il faut dire que lors de la traversée de l’ile de Panay, notre bus faisait du 30km/h de moyenne et se mettait en roue libre à la moindre occasion; en plus , le superviseur de la compagnie nous arrêtait régulièrement et nous laissait repartir après avoir consulté son horloge: il fallait respecter les horaires. Du délire. Nous ne croiserons pas beaucoup de faces blanches, seulement une jeune allemande sympa qui se rendait sur Malapuesca; prenant des motos dans des directions différentes, nous la perdrons rapidement de vue.

Sudoku sur le ferry

A Escalante, nous connaîtrons encore un épisode délirant comme on en rencontre parfois aux Phils: prenant des renseignements depuis notre hôtel pour traverser le détroit entre Negros et Cebu, quelqu’un nous soutiendra (communications téléphoniques à l’appui) que les ferries n’existaient plus, détruits par le dernier typhon et nous encouragera fortement de nous rendre au port suivant. Nous irons au port de la ville vérifier les renseignements: en fait , il existait bien un ferry à 1o h qui arrivera tranquillement avec une demi -heure de retard, pleins de bus pour Manille car ici, c’est un lieu de traversée important sur la grande voie CEBU-MANILLE. Essayez de comprendre quelque chose!!!

temps très gris, plage blanche sur Bantayan

Après un jour et demi de voyage, nous atteindrons enfin  dans la soirée Bantayan et nous logerons sur Santa Fe chez notre ami Denis au COUCOU BAR, toujours accueillant; le lit y est bon et la cuisine délicieuse. Nous adorons cet endroit. C’est Santo  Niño et la fête bat son plein, carillon, messe avec haut-parleurs; la pluie, torrentielle, sera aussi de la partie. Le bruit est un élément caractéristique de la vie philippine et les boules Quies rendent service. Nous irons aussi saluer et bavarder avec Eric, le roi de la glace, au  » Petit bonheur ».

robuste tricycle de bantayan

les robustes tricycles de Bantayan

Le 11/01, le temps se levant , nous tenterons une promenade sur l’ile en moto mais nous n’échapperons pas une rincée entre 16-17h . Bantayan Island, 71000 hab,… nous nous y plaisons, la vie y est douce , les gens paisibles et amicaux; Santa Fe où nous résidons, c’est comme un petit village de province. Tout le monde se connait. La vie touristique est concentrée ici mais pas trop: quelques hébergements, des restaurants, des bars, une activité nocturne mais sans plus; et aussi un petit marché et quelques magasins. Possibilité de location de motos et vélos . Le tout entouré par une plage de plusieurs kilomètres.

A Bantayan, mon argent est bien gardé

Prochaine destination: les Camotes.

2 réflexions sur “VERS LE SUD: BANTAYAN ISLAND

  1. Nous sommes allés à coucou bar il y a deux ans nous aimerions y retourner comment est le décor après le passage du typhon ? Y at il possibilité de se loger malgré tous les dégâts ? Merci de votre réponse nous sommes actuellement sur l’île de look

    • ns sommes arrivés a Manille le 20/01 et sommes actuellement sur Palawan
      nous espérons retourner à Bantayan ds 15 jrs, le Coucou bar est apte à recevoir les touristes
      mais l’ile a bcoup souffert, il reste pas mal à faire encore pour la remise en état
      vs êtes à Looc, ile de Tablas, nous connaissons bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *