INTERMEDE THAILANDAIS

Pourquoi la Thailande? Ce 4/02, nos visas pour 59 jrs expirent: 2 solutions se présentent, soit le renouveler pour 7500p multiplié par 2, soit sortir du territoire des Phils et revenir peu de temps apres pour repartir pour 3 semaines sans visa Philippin. Nous choisirons donc la 2eme solution, nous ne donnerons pas 270euros à l’état philippin  et en rajoutant un peu nous prendrons deux billets pour la Thailande. Donc, départ ce jour à 21h 35, arrivée à Bangkok 3h après; retour vers Manille le 14/02 au petit matin. Au progamme: Bangkok 3-4 jrs  puis retrouver Guillaume et Amor qui seront dans le sud vers Phuket….A suivre.

Nous arriverons à notre guesthouse en pleine nuit, 3h du mat: mauvaise nouvelle, par méprise, notre chambre a été attribuée à d’autres touristes et tout est complet dans le quartier. Il nous faut nous résoudre à prendre un tuk-tuk (tricycle thai dont les chauffeurs sont assez gangsters) qui nous conduira à khao San road, le quartier des backpackers, encore tres animé et bruyant à cette heure, trop bruyant pour nous. Nous partirons à travers les rues un peu plus loin jusqu’à dénicher une piece + salle de bain au calme: dans quelques heures nous retrouverons notre chambre au  Tavee guesthouse dans le quartier de Thewet et là nous avons adoré le coin.

La ruelle du Tavee GH entre 2 marchands ambulants et un mecano

Bon, la Thailande c’est pas les Phils; c’est blindé de monde comme dirait Christ qui parle comme les jeunes; on est cerné de toute part par des touristes, jeunes et agés et meme des tout petits  qui trainent tard dans les rues avec leurs parents; on entend toutes les langues, beaucoup de gens des pays de l’est qui se mettent à voyager. Ça fait une faune invraisemblable et bigarrée , routards, babacools, rastas, tatoués et percings à volonté  …etc ; on peut meme trouver des routards-rastas-tatoués, mélange des genres !!!

liaison fluviale express

Apres la douce pagaille des Phils, le pays nous a paru beaucoup plus organisé, plus structuré,mieux entretenu, plus facile à apprehender; sauf que les thais ne parlent pas anglais et que nous ne pouvons pas lire l’alphabet thai; cela pose des problèmes pratiques pour se diriger ou pour commander un plat dans la rue.

essayez de vous diriger avec ça.

Sinon, on a visité la capitale, on en a eu plein les yeux:  des palais, des temples et des boudhas en quantité, plus beaux les uns que les autres; on en a pour un moment du boudha. Les visites sont facilitées par le transport fluvial: il est tres aisé, bon marché et agréable de circuler par bateau d ‘un bout à l’autre de Bangkok en suivant la rivière Chao Phraya .

temple

palais princier Bangkok

Encore du boudha

Le dernier matin, nous ferons la visite partielle des khlongs, les canaux de la ville en compagnie d’un couple de bretons du Lot et Garonne rencontrés le matin meme ; nos compagnons d’1/2 journée avaient entrepris un tour du monde à la voile, commencée 6 ans plus tot. Il  faut le faire…Actuellement leur voilier stationnait à Palawan aux Phils. Etant voisins en France, nous promettons de ne pas nous perdre de vue…Ça devrait pouvoir se realiser.

rencontre avec un varan de pres de 2m, quand il a faim il peut vous attaquer..peut etre

Rencontre sur le canal

A Bangkok, il a fait particulierement chaud: aujourd’hui 8/02 , nous partons vers la plage direction le sud ouest, via Krabi pour rejoindre Ko Lipe; nous esperons trouver la brise de mer. Donc avion Bangkok-Krabi pour 700kms, nous arrivons en fin de journée: la ville est plutot calme et nous passerons une bonne nuit. Le lendemain, levé à l’aube, direction Ko Lipe par la route superbe (3h) parfois à 4voies, puis par speedboat (2h) pour atteindre l’ile; la région est plutot agricole: nombreuses plantations de palmiers pour l’huile et d’hévéa pour… MICHELIN.  Arrivés à Kho Lipe, encore une fois ce sera épatant: ile paradisiaque, terre des gitans de la mer à la peau et chevelure tres noire, peuplade nomade des iles. Curieusement, les touristes italiens sont majoritaires.

notre plage au sunrise beach KHO LIPE

autre photo au petit matin

Nous y resterons 3 nuits en compagnie de Guillaume et Amor et la brise de mer. Ici, sable blanc et filao, eau claire; le soleil cogne mais la brise se lève en fin de journèe et ça fait du bien. J’ai comme l’impression qu’on reviendra.

bar sur la plage de Pattaya beach au coucher de soleil et oui… ça vous fait du mal!!!

Le 12/02, départ vers Songkhla à 140 kms pour voir la cote est et se rapprocher de l’aéroport de Hat Ay, car c’est le retour vers Manille. Nous arriverons en ville sans repère, pas de carte; mais en compagnie de 2 italiens munis du guide Lonely Planet: à quatre, nous finirons par nous diriger et trouver une chambre à pas cher dans un guesthouse; nous trouverons meme l’office de tourisme mais là on ne pourra pas nous fournir un plan de la ville et des environs.

La région est majoritairement musulmane, car proche de la Malaysie musulmane justement; mais…pas intégriste semble-t-il. Les gens sont plutot souriants et aimables; la vie pas chere car peu touristique.

singe de Tang Kuan hill, pagode royale sur la colline de Songkhla

Comment se passe un dimanche à Songkla? Comme partout, les familles vont à la plage; la ville est entourée par une longue plage de plusieurs kms donnant sur le golfe de Thailande, tres ventée: on vient en pick-up flambant (Toyota, Nissan, Isuzu…), on se gare cul tourné vers la mer, on baisse le hayon, on pose dessus les bières et le pique-nique et on passe la journée en famille, ou entre copains…Au fait, combien coute une Toyota Hilux ou une Isuzu D Max?

Songkhla le dimanche

Au moment du départ, nous retrouverons notre couple d’italiens perdus de vue depuis la veille; dommage ils étaient sympas: ils étaient de Riccionne ( vers l’année 1965 j’étais allé à Riccionne, la petite Venise, avec mes parents). Nous avons fait une derniere photo, echangé nos mails; nous sommes invités en Italie: arriverons-nous à tenir tous ces engagements?

Retour vers Manille, la gentillesse et le sourire des Philippins nous ont manqué; ainsi que leur désir de contact. Les Thais nous ont semblé réservés et distants, peut etre à cause de la barrière de la langue.

marchand ambulant

Allez, une recette thailandaise pour 3 personnes: PAD THAI, recette typique de rue. ingrédients: nouilles de riz  pho ou rice noodles 250gr, blanc de poulet émincé 180gr, cacahuetes pilées 3 cuilleres à spe, cives ou oignon nouveau émincés 3 cuillères à spe, germes de soja 1 poignée/personne, tofu détaillé en cubes 150gr, 2 oeufs, huile. Pour la sauce: sauce nuoc mam 3 c soupe, purée de tamarin 3 c soupe, sucre de canne 1,5 c soupe et pate de piment 2 cuilleres à café. Un wok ou une sauteuse qui n’attache pas. Mettre les nouilles à tremper dans un récipient plein d’eau tiède pour 15 mn. Puis dans un bol, préparer la sauce en mélangeant tous les ingrédients. Detailler les différents ingrédients, poulet, cives…. Dans un wok bien huilé 3 c à soupe, faire revenir  à feu vif le poulet émincé, rajouter les pates de riz essorées, bien mélanger, rajouter les cacahuetes écrasées, les germes de soja, la cive émincée, mélanger toujours , rajouter les cubes de pate de tofu et brouiller les oeufs dans un coin du wok puis mélanger  l’ensemble, puis pour finir rajouter la sauce; mélanger encore une fois et servir aussitot dans une assiette avec des tranches de citron vert. Chaque convive presse le citron, rectifie l’assaisonnement de son assiette avec du piment ou sauce nuoc mam. Variante: au poulet, on peut rajouter des crevettes détaillées. A vos fourneaux et tentez cette recette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *